Honnêteté intellectuelle : une notion obsolète ?

De tout temps et en tout lieu, souvent les «cétaitmieuxavant» se plaignent de la disparition de qualités humaines chères aux gens honnêtes. On les raille volontiers parce qu’on sait très bien que ces qualités existent toujours ici ou là : l’actualité nous montre bien qu’à côté de certains profiteurs, les honnêtes gens restent nombreux ! Néanmoins, qualité discrète et sans esbroufe, l’honnêteté intellectuelle ne fait pas d’étincelles et de mousse dans la communication.

Eh bien justement, en parlant de communication, La Dépêche du midi s’intéresse à Saubens cette semaine (journal de vendredi 15 avril, édition Muret).Comme la façade est dorée tout à coup !

Les finances de la commune ont subi un « redressement » ; oh le gros mot ! Elles ont subi une consolidation c’est exact car à ne rien investir et en économisant jusqu’à la lumière des rues, on dégage une marge accrue en fonctionnement. Aucun grand projet n’a vu le jour en 2014 et 2015. Le mot redressement devrait être réservé à ce qui n’était pas droit, les finances l’étaient. La nouvelle équipe municipale (qui compte 7 membres en 2 ème et/ou 3 ème mandat) a fait un audit des finances en 2014, et a d’ailleurs constaté que les informations laissées étaient justes et justifiées.

L’article nous apprend aussi que les tableaux numériques installés à l’école n’ont été le projet que de la nouvelle municipalité. L’ancienne équipe doit tousser de travers en pensant à tous les efforts pour l’informatisation de l’école. Dans le même ordre d’idées, l’agrandissement de la cantine fait suite aux études déjà ébauchées en 2013 et mises en attente depuis : ce projet budgétisé en 2014 (pour un montant du même ordre de grandeur que celui envisagé aujourd’hui) avait été annulé par la nouvelle municipalité. Passer sans cette dépense aurait tenu du miracle : le miracle n’a pas eu lieu.

L’association l‘Age Heureux utilisait les locaux de l’Espace Jeunes avec plus ou moins de bonheur et avait souhaité un local «bien à soi» : certains pensaient pouvoir ouvrir  sur des créneaux supplémentaires, faire de nouvelles activités, proposer un espace café…  les projets municipaux semblaient aller dans ce sens en construisant un « bâtiment des Aînés » (reconnaissant là que la majeure partie de l’association l’Age Heureux a plus de 50 voire 60 ans et même bien plus) Faudra-t-il s’inquiéter en voyant ce local désormais glisser vers l’appellation « maison intergénérationnelle » ? Passée de 130k€ promis lors de la campagne, à 250k€, cette réalisation prochaine sera-t-elle à la hauteur des attentes ? L’espoir est que ce ne soit qu’un effet de « comm’ », une manière de rappeler que cette association n’est pas limitée en âge…

Parlons un peu des maisons pour les personnes âgées qui devraient donc voir le jour à côté du cimetière ; ce projet porté par la municipalité a été confié à un organisme qui construira puis gérera les habitations pour son compte. La vente du grand terrain (près de 5000m²) ne rapportera que170k€.

Nous, vos « élus d’opposition constructive », nous travaillons comme nous pouvons dans l’intérêt des Saubenois à conseiller l’équipe municipale en charge, travaillant avec plus ou moins d’investissement dans les commissions. Nous n’allons pas non plus faire tout le boulot, mais nous restons une voix de conseil, présente et attentive. Il se trouve qu’à un Conseil Municipal (casé entre deux réunions de commissions) nous n’étions pas présents -pour le vote d’un budget sur lequel nous ne pouvions rien changer. Etrangement, c’est celui-ci qui a servi pour la photo. Ah ! La comm’, la comm’… Je parlais de quoi en introduction, au fait ?

Ceci dit, il reste un joli défi à venir : avec le lotissement en construction rue Principale (plus de 40 foyers) et le lotissement chemin de Laborie (Plan d’urbanisme en partenariat signé mardi 12/04 pour 27 logements), l’école suivra-t-elle ? Et le réseau routier ?(pour ces raisons dans le lotissement Mesplé, les constructions avaient été échelonnées sur 6 ans…).

Remarquons que des travaux sont prévus au budget 2016 (article de La Dépêche) sur les berges de la Garonne. Enfin. « au terme du parcours administratif ». Ah.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s